Mon 1er téléphone

EPCOMonthey - Education numérique

Mon 1er téléphone

De nos jours, le smartphone est devenu un outil quasiment indispensable pour la plupart d’entre nous. Ces fonctionnalités riches et variées permettent à tout un chacun d’utiliser son téléphone portable selon ses besoins et ses envies. Si une connexion wifi semblait indispensable auparavant, l’apparition de la 3G puis de la 4G et maintenant de la 5G offre la possibilité d’une utilisation sans contrainte temporelle ni physique.
Cependant, il faut reconnaître que le monde virtuel n’est pas un havre de paix et de nombreux dangers tels que les cyberprédateurs*, le cyberharcèlement, la pédopornographie, l’hyper-connectivité… font partie intégrante de cette réalité virtuelle. Au-delà de l’outil en lui-même, ce sont surtout ces éléments susmentionnés qui posent problème. Il n’est pas rare que des parents conscients de ces dérives veuillent protéger à juste titre leurs enfants, le plus longtemps possible.
L’expansion affolante de cet univers, mêlée à la pression des pairs pousseront tôt ou tard vos enfants à vous réclamer leur premier téléphone portable. Alors à quel âge est-il judicieux de céder à cette importante requête ?


L’âge idéal

D’après un sondage réalisé auprès des écoles obligatoires de la ville de Monthey, durant l’année scolaire 2019-2020, les parents estiment que leurs enfants semblent être prêts à recevoir leur premier téléphone portable à l’âge moyen de 10,21 ans. Des questions liées à la sécurité ainsi que la possibilité d’être en contact avec leurs enfants semblent être les raisons principales qui encouragent les parents à donner un téléphone à leurs enfants. Cette moyenne a été soumise virtuellement auprès de 120 adultes de 19 à 30 ans. Ceux-ci estiment à 89% que 10,21 ans semble trop précoce pour un premier téléphone. Néanmoins, Il est intéressant de relever que les 11% qui rejoignent les parents Montheysans sont pour la plupart, eux-mêmes parents. En cherchant sur différents sites et différents sondages virtuels, l’âge idéal du premier téléphone navigue entre 10 et 12 ans. Selon plusieurs élèves du cycle d’orientation et de l’école primaire de Monthey, certains parents se fixent l’entrée au cycle d’orientation (11-12 ans) comme point de repère pour un premier téléphone. Le site jeunesetmedia.ch donne une indication claire. Avant 3 ans les enfants ne devraient pas regarder la télévision, avant 6 ans aucune console et enfin pas de 1er téléphone avant 11 ans.
Si plusieurs réponses ont été apportées ci-dessus, il faut néanmoins prendre conscience que l’âge idéal n’existe pas au vue des nombreux paramètres qui devraient être pris en considération. Que ce soit les réseaux sociaux de plus en plus addictifs, les nombreuses arnaques présentes, les subtiles dangers grandissants… un enfant doit être capable (avec l’aide de ses parents) de critiquer l’entièreté de ce nouveau monde et d’en déjouer tous les pièges. Ainsi, un enfant de 10 ans peut parfaitement gérer l’utilisation de son smartphone alors qu’un autre de 13 ans peut sombrer dans toutes les dérives présentes au sein de l’univers virtuel. En partant de ce constat, chaque parent devrait jauger et juger si oui ou non son enfant possède la maturité et les compréhensions nécessaires à l’utilisation intelligente d’un smartphone.

Source:
www.swisscom.ch/fr/magazine/numerisation/le-premier-telephone-portable-pour-mon-enfant/
https://www.jeunesetmedias.ch/fr.html

*Dans le présent document, les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique, ils ont à la fois valeur d’un féminin et d’un masculin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *